Clicky

Home » Non classé » Le Forex : c’est quoi et comment ça marche ?

Le Forex est l’acronyme de Foreign Exchange, qui désigne en Anglais le marché financier des devises. C’est le plus important marché mondial en termes de volume avec plusieurs milliers de milliards d’euros de capitaux échangés quotidiennement.

f1

L’histoire du marché des devises

Les monnaies physiques (en cuivre, en bronze, en étain, en or) disposent non seulement de leur valeur intrinsèque (les métaux peuvent être refondus) et d’une valeur fiduciaire qui reflète la confiance que les investisseurs accordent dans le gouvernement qui les a émises. Depuis l’antiquité, il est dès lors possible de les comparer et soit de réaliser une opération d’arbitrage en fondant le métal d’une monnaie faible pour le vendre contre une monnaie forte, soit de spéculer sur l’appréciation ou la dépréciation d’une monnaie par rapport à une autre.
Depuis les accords de Bretton Woods en 1944, les devises ne sont plus convertibles en or. Qui plus est les échanges se sont facilités et surtout dématérialisés. A l’exception notable du Yuan Chinois qui n’est pas échangeable directement sur les marchés, les devises économiquement importantes sont librement négociables. Si les arbitrages ne sont plus possibles, il est devenu courant de spéculer sur la dévaluation d’une monnaie ou les impacts d’une décision de la banque centrale gérant une devise.

Comment spéculer sur le Forex?

Les devises sont cotées par paires qui expriment la force relative d’une monnaie par rapport à une autre, de manière générale la convention est la suivante, si la paire est par exemple EUR/USD = 1,36 :

  • EUR, l’Euro, est la devise de valeur
  • USD, le Dollar Américain, est la devise de contre-valeur
  • 1 EUR = 1,36 USD est le taux de change, la parité ou le cours

Aujourd’hui, il y a quatre devises majeures :

  • EUR, l’Euro
  • USD, le Dollar Américain
  • GBP, la Livre Sterling
  • JPY, le Yen Japonais

Viennent les compléter quelques devises de second rang, en général cotées principalement face à l’USD :

  • CAD, le Dollar Canadien
  • AUD, le Dollar Australien
  • CHF, le Franc Suisse

f2

Bien sûr, il existe plus d’une centaine d’autres devises cotant sur les marchés, certaines avec une liquidité moindre qui implique des frais de transaction plus élevés. Les intervenants principaux du marché du Forex sont les banques et les grandes entreprises multinationales qui doivent financer quotidiennement des transactions dans plusieurs devises différentes. Pourtant les particuliers peuvent aussi y accéder plus facilement que jamais.

La manière la plus simple de spéculer sur le forex est de passer par un broker (ou courtier) spécialisé, comme le recommande le site http://www.forexenligne.pro. Contre un dépôt par carte bleue ou un virement bancaire, le courtier forex vous permet de spéculer avec un effet de levier important qui vous autorise à prendre des positions considérables sur le marché, de l’ordre de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour un dépôt de quelques centaines d’euros. Cet effet de levier va démultiplier les pertes et profits réalisés, c’est risqué mais nécessaire dans une certaine mesure. En effet, les mouvements quotidiens des paires de devises sont de l’ordre de quelques dixièmes de pourcents, à la différence des actions qui peuvent facilement varier de plusieurs pourcent d’un jour sur l’autre.

L’avantage de ces plateformes de spéculation sur le forex est qu’elles présentent un large choix d’actifs sous-jacents qui dépasse bien souvent le cadre des devises, il est souvent possible de prendre position sur des matières premières par exemple. Les banques proposent aussi quelques warrants et parfois des turbos sur les marchés côtés que vous pouvez acquérir via un courtier en bourse classique, si ces produits sont mieux régulés, leur coût est en général un peu plus important, le levier plus faible et le choix de paires est beaucoup plus limité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *